Au bord du désastre. À l’occasion du cinquième anniversaire de l’accord de Paris, les Verts mondiaux appellent à l’action et non à la célébration

2020/12/11 -- Catégorie(s) : Communiqués, Publications

Communiqué de presse

11 décembre 2020

BRUXELLES – Le 12 décembre sera célébré par les Nations Unies et les co-organisateurs de la COP26, les gouvernements de France et du Royaume-Uni, comme le cinquième anniversaire de l’historique Accord de Paris.

Pourtant, il y a peu de choses à célébrer. Le monde est toujours sur la « bonne voie » pour un réchauffement global de trois degrés. L’année 2020 a été marquée par des événements climatiques sans précédent : incendies de forêt en Sibérie et dans l’ouest des États-Unis, réchauffement et fonte de l’Arctique, ouragans intenses provoqués par le réchauffement des températures océaniques, effondrement des plates-formes glaciaires, recul des glaciers, sécheresses et inondations dévastatrices. Les signaux ne pourraient pas être plus clairs.

Il aurait pu en être autrement. Cela aurait été différent si les pays qui ont signé l’accord de Paris avaient tenu parole et avaient réduit leurs émissions de GES. Alors que nous nous préparons à accueillir la COP26 au Royaume-Uni l’année prochaine, les Verts mondiaux, qui représentent les partis verts de plus de 100 pays, constatent que les responsables politiques du monde entier n’ont pas pris les mesures nécessaires pour limiter la hausse de la température mondiale à 1,5 °C. Leurs engagements sont trop faibles et leurs actions sont trop lentes.

La poursuite de ces mêmes politiques inadéquates et de l’écoblanchiment entraînera une augmentation des impacts climatiques sur les communautés du monde entier, notamment des vagues de chaleur étouffantes, des risques accrus de maladies et d’impacts sur la santé humaine, des sécheresses, une élévation du niveau de la mer qui déplaceront les plus vulnérables et une perte de biodiversité mondiale à une échelle inimaginable. Une action efficace et immédiate est nécessaire pour faire tomber le rideau sur le grand spectacle des combustibles fossiles et ouvrir la porte à un avenir propre et vert qui nous mettra sur la voie du sauvetage du climat et de notre santé.

La pandémie de COVID nous a montré combien il est vital que nous mettions en œuvre une transformation rapide de nos économies pour passer des combustibles fossiles à des économies vertes résistantes et durables. Pourtant, nous n’agissons pas sur la base de cette expérience. Malgré quelques bonnes annonces de relance verte et la bonne nouvelle que les États-Unis vont rejoindre l’accord de Paris, nous restons sur la mauvaise voie.

À l’approche de la COP26, qui aura lieu dans un an, les quatre fédérations des Verts mondiaux s’unissent pour travailler ensemble à une action commune pour un avenir plus vert et plus juste. Le 12 décembre, les Verts mondiaux appellent une fois de plus les gouvernements à faire face aux faits, à redoubler d’efforts et à faire ce qui est nécessaire pour préserver une biosphère saine pour des millions d’espèces et pour la civilisation humaine.

# # #

Pour plus d’informations ou pour organiser une entrevue :

Rosie Emery

Attachée de presse

613-562-4916×206

rosie.emery@partivert.ca

Print this page

Share

Comment vous pouvez aider

Suivez moi

facebook-icon Facebook Twitter YouTube Digg

S'inscrire au bulletin


Green Party Logo

Bureau de circonscription

1-9711 rue Fourth
Sidney (C.-B.)  V8L 2Y8

Tél: 250-657-2000
800-667-9188
Télec: 250-657-2004

Courriel: elizabeth.may.c1a@parl.gc.ca

Bureau d'Ottawa

518 Confederation
Chambre des communes
Ottawa (ON)  K1A 0A6

Tél: 613-996-1119
Télec: 613-996-0850

Courriel: elizabeth.may@parl.gc.ca

Emplois et Bénévolat

Cliquez ici pour les dernières opportunités