Loi modifiant le Code criminel (projet de loi C-55)

Elizabeth May: Monsieur le Président, je dois encore poser une question très directe. Il est peut-être injuste que je choisisse de m’adresser au député, parmi tous les membres de son caucus, mais c’est lui qui a parlé de l’importance de faire en sorte que le projet de loi soit le meilleur possible. Je vais certes voter en faveur du projet de loi, comme je l’ai fait à l’étape du rapport, mais je suis bien déçue que des députés de l’opposition officielle qui soutiennent habituellement mes efforts pour défendre les libertés civiles n’aient pas appuyé mes amendements hier. Ceux-ci découlaient tous des recommandations formulées par l’Association du Barreau canadien, l’association des libertés civiles de la Colombie-Britannique et l’association des avocats criminalistes. Ces amendements auraient amélioré le projet de loi et l’auraient rendu plus conforme à la Charte.

Le député pourrait-il m’expliquer pourquoi, dans ce cas-ci, l’opposition officielle a décidé de se ranger du côté des conservateurs?

Wayne Marston: Pour être franc, monsieur le Président, l’opposition officielle n’a pas vu l’intérêt de ces amendements, et c’est pourquoi elle ne les a pas appuyés.