La députée du Parti vert Jenica Atwin dénonce la misogynie et réclame un plan d’action national afin de contrer la violence fondée sur le sexe

30 avril 2020

Ottawa – Le Parti vert réclame que le gouvernement en fasse davantage afin de contrer la misogynie mise en lumière suivant les rapports qui font état de l’augmentation de la violence fondée sur le genre et entre partenaires intimes partout au pays.

Cette semaine, la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres Maryam Monsef a indiqué que les organisations qui travaillent aux premières lignes ont rapporté une augmentation de 20 à 30 pour cent des cas de violence fondée sur le sexe et entre partenaires intimes dans certaines régions du pays. Cette annonce survient peu de temps après les événements tragiques survenus en Nouvelle-Écosse qui ont débuté alors que le meurtrier a agressé sa conjointe.

« La misogynie est rampante au pays , » déclare la députée Jenica Atwin (Fredericton), qui est également la porte-parole du caucus en matière de condition féminine et de l’égalité entre les genres. «Malheureusement, cette violence est ancrée dans le tissu social de nos communautés et afin de la contrer, elle doit être dénoncée aux plus hauts niveaux. Nous avons besoin d’un Plan d’action national afin de lutter contre la violence fondée sur sexe. »

Le gouvernement a annoncé plus tôt ce mois-ci un financement de 50 millions de dollars afin de soutenir les centres d’hébergement pour femmes, les centres d’aide aux victimes d’agression sexuelle et les établissements semblables au sein des communautés autochtones pendant la pandémie. Le Parti vert presse le gouvernement de maintenir un financement continu de ces institutions suivant la pandémie afin que les organisations communautaires puissent assurer un service constant auprès de leurs clientes.

« Notre bataille contre la pandémie a demandé que nous demeurions toutes et tous chez nous, » maintient la chef par intérim Jo-Ann Roberts. « Pour plusieurs d’entre nous, notre maison est synonyme de chaleur et sécurité. Cependant, pour une partie importante de la population, la maison représente un lieu de violence et de danger, où tous les jours sont un cauchemar. Nous devons faire mieux pour ces Canadiennes. Nous avons les outils et ressources nécessaires pour faire mieux, nous avons maintenant besoin d’un réel engagement pour agir. »

Si vous avez besoin d’aide :

Services de crises Canada, 1-833-456-4566 : https://www.crisisservicescanada.ca/fr/

Ou communiquez auprès de votre centre d’hébergement pour femmes de votre localité : https://hebergementfemmes.ca/

Ligne d’écoute et de soutien en santé mentale : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/services-sante-mentale/…

# # #

Pour plus d’informations ou pour organiser une entrevue :

Rosie Emery
Attachée de presse
613-562-4916×206
rosie.emery@partivert.ca

Shannon Carmont
Chef de cabinet de la députée Madame Jenica Atwin
506-440-4980
shannon.carmont.253@parl.gc.ca