Projet de loi C-442 : stratégie nationale relative à la maladie de Lyme

Lyme Disease

En raison du réchauffement du climat, l’aire de répartition de la tique occidentale à pattes noires qui transmet la maladie de Lyme s’accroit. Un certain nombre de personnes de Saanich-Gulf Islands sont atteintes de cette maladie invalidante. Toutefois, cette tique ne connaît aucune limite géographique et l’on découvre de nouveaux cas partout au pays. Des milliers de personnes sont atteintes de ce qui est en train de rapidement devenir une menace nationale.

Alors que de nombreux états américains ont rapidement maîtrisé cet urgent problème, ironiquement, le Canada minimise toujours la maladie de Lyme et s’accroche à des normes désuètes en matière de diagnostic et de traitement. Il faut prévoir le coup et aider les scientifiques qui s’efforcent de créer des outils de surveillance améliorés comme les cartes des risques. Comme indiqué dans mon projet de loi d’intérêt public, une stratégie nationale viendrait appuyer ce travail et veillerait à ce que les citoyens soient vigilants dans les zones où la tique s’établit.

Le public et la collectivité médicale doivent être informés de l’incidence et de la propagation croissantes de cette maladie. Si les médecins savent que le risque local  augmente, ils peuvent alors aider en établissant rapidement des diagnostics et en faisant de la prévention. Nous devons contribuer aux efforts déployés par des groupes comme la Fondation canadienne de la maladie de Lyme.  http://canlyme.com

Pour en apprendre davantage au sujet de mes efforts pour lutter contre la maladie de Lyme, je vous encourage à visiter mon site Web de députée qui comporte des communiqués de presse, des vidéos, des discours et des histoires personnelles. https://elizabethmaymp.ca/fr/lyme-disease