Déclaration d’Elizabeth May un an après l’assassinat de Chantel Moore

Elizabeth May (Saanich—Gulf Islands)
2021-06-04 11:03 [p.7966]

Madame la Présidente, je prends la parole ce matin pour souligner un événement d’une grande tristesse. Nous sommes le 4 juin, et c’est le premier anniversaire du meurtre d’une magnifique jeune mère et membre de la communauté des Nuu-chah-nulth. Chantel Moore a été tuée il y a un an aujourd’hui. En ce moment même, la députée de Fredericton accompagne la mère de Chantel Moore à un service commémoratif à Fredericton.

Cela fait un an que Chantel Moore a été tuée. Nous connaissons le nom de son tueur. Il s’agit d’un membre de la Force policière d’Edmundston, au Nouveau-Brunswick. Cet homme a tué Mme Moore sur le seuil de sa demeure. Elle a été abattue de cinq coups de feu. Cet événement s’est produit lors d’une vérification de l’état de santé.

Je porte du jaune. C’était la couleur préférée de Chantel Moore. Sa mère aimerait que nous portions du jaune pour tous les Autochtones qui ont été abattus, tués ou blessés par les forces policières au Canada.

Depuis le meurtre de Mme Moore, deux autres membres de la même communauté autochtone ont été abattus par la GRC. Il faut que cela cesse. Battons-nous pour Chantel Moore, sa mémoire et la vérité.