L’opposition critique les choix de Flaherty

Publication Source: Radio Canada
Source Link: View the full original article >>
Author: François Messier, Marc-Antoine Ménard

Bien qu’elle appuie le principe de réduire le déficit du pays, la chef du Parti vert, Elizabeth May, craint que le ministre des Finances n’impose dans son prochain budget des compressions importantes visant la recherche sur les changements climatiques, les programmes pour la qualité de l’eau et de l’air ainsi que ceux pour la protection des espèces en voie de disparition.

Selon la députée de Saanich-Gulf Islands, le gouvernement devrait abolir les subventions aux grandes pétrolières, aux entreprises de biotechnologie et à d’autres industries qui ne s’inscrivent pas dans une logique de développement durable. Elle rappelle que l’élimination progressive des subventions aux pétrolières était un engagement du sommet du G20 de Cincinnati, en 2009.

La chef du Parti vert souligne que les subventions à l’industrie des sables bitumineux ont rendu le dollar canadien plus fort par rapport à la devise américaine, mais ont par le fait même nui aux exportations canadiennes dans les secteurs forestier et manufacturier, ce que les économistes appellent la « maladie hollandaise ».

View the full original article >>