Loi sur l’intégrité des élections (le projet de loi C-23)

Kennedy Stewart : Monsieur le Président, la députée voudrait-elle nous faire part de ses observations sur ce qui s’est passé lorsque le comité a examiné cette mesure législative?

[MBEZCkYJmms]

La députée avait proposé qu’on mène une étude sur la représentation proportionnelle, mais les libéraux ont voté contre cette proposition au comité, lors d’un vote par appel nominal. Bien entendu, nous avons appuyé la motion prévoyant l’inclusion d’une étude de la représentation proportionnelle dans le projet de loi. Peut-elle nous dire ce qu’elle pense du fait que les libéraux ont rejeté cette idée?

Elizabeth May : Monsieur le Président, oui, j’ai été déçue. Il s’agissait d’une proposition très modeste visant à discuter ouvertement de la représentation proportionnelle et elle n’a pas été appuyée par les libéraux. Je dois dire que j’ai aussi été très déçue que personne n’appuie l’amendement que je proposais, soit établir certaines règles en vue d’assurer l’équité lors du débat des chefs, même si le député de Toronto—Danforth a expliqué de façon assez convaincante les raisons pour lesquelles son parti n’appuyait pas cet amendement. Disons que j’ai eu beaucoup de déceptions lors de l’étude en comité.

Je crois que nous devons poursuivre nos efforts pour éliminer le système uninominal majoritaire à un tour, qui a des effets pervers. Je félicite le NPD d’avoir adopté une position ferme à cet égard, mais je crois que nous devons convaincre davantage de députés libéraux et conservateurs. Je sais que de nombreux députés au sein de ces deux partis sont d’avis que le système actuel a des effets pervers et souhaiteraient qu’il y ait une véritable réforme.