17 Octobre 2011 : Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté

Le Parti vert du Canada souligne la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté décrétée par les Nations Unies en demandant au gouvernement du Canada de faire de l’élimination de la pauvreté mondiale un pilier de notre politique étrangère. « Hier, nous avons souligné la Journée mondiale de l’alimentation et aujourd’hui, on parle de pauvreté. De toute évidence, ces deux questions sont inexorablement liées et l’aide au développement canadienne devrait s’intéresser de près à l’agriculture comme moyen d’assurer la sécurité alimentaire des personnes vivant dans une extrême pauvreté », a dit la chef des verts Elizabeth May, députée de Saanich-Gulf Islands.

Les verts exhortent le gouvernement du Canada à concentrer son aide au développement et ses investissements économiques dans les secteurs qui contribuent à assurer la souveraineté alimentaire des nations et offrent des possibilités d’investissement à la fois pour l’agriculture de subsistance et l’agriculture commerciale intérieure, conformément aux principes verts de respect de l’environnement et d’égalité entre les genres. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture soutient que près d’un milliard de personnes souffrent de la faim, soit 13,6 % de la population mondiale, à cause du peu d’intérêt accordé à l’agriculture, de la crise économique et de la hausse des prix des denrées alimentaires, le tout exacerbé par les changements climatiques.

« La hausse des prix des denrées alimentaires sera extrêmement difficile à absorber pour les plus pauvres de la planète. Un problème aussi complexe requiert des solutions complexes, et l’aide aux petits exploitants agricoles et le renforcement de la sécurité alimentaire font partie de la solution », a ajouté May.