Elizabeth May demande un débat d’urgence sur les variantes de COVID-19, 3ième vague de la pandémie

Elizabeth May (Saanich—Gulf Islands)
2021-04-21 15:27 [p.5928]

Monsieur le Président, vous avez mis l’accent, me semble-t-il, sur le mot « brève ». Je vais faire de mon mieux, mais il s’agit d’une urgence. Je pense que je vais susciter l’intérêt de nombreux députés pour cette demande que je fais à la Chambre. Ce n’est, cependant, que votre intérêt que j’essaie de susciter pour que nous ayons un débat d’ urgence sur le problème croissant du risque que les variants représentent.

Le fait est que le Canada est toujours dans la troisième vague, comme un certain nombre de députés viennent de le dire au cours de la période des questions. Un débat d’ urgence, cela ne devrait pas être l’occasion de nous blâmer les uns les autres, mais plutôt de nous saisir du problème et de nous demander comment faire mieux, parce que nous devons faire mieux.
J’ai demandé un débat d’ urgence sur la COVID-19 pour la première fois en novembre, au moment de l’apparition de la deuxième vague. Mon collègue de Nanaimo—Ladysmith en a fait autant en février, quand les variants semblaient annoncer une troisième vague. Nous sommes maintenant au beau milieu de cette troisième vague.

On pourrait parler de beaucoup de choses, mais la question fondamentale à laquelle il nous faut répondre, c’est si, tous ensemble, aux différents ordres de gouvernement, nous pouvons travailler à faire disparaître complètement la COVID du Canada, et non plus à aplatir la courbe, en tirant des leçons de ce que font les provinces de l’Atlantique et de ce qu’ont fait les autres provinces. Pouvons-nous tenir un débat d’ urgence sur cette question ce soir? Il s’agit manifestement d’une urgence.