Initiatives ministérielles – La prolongation des séances

Elizabeth May : Monsieur le Président, je sais que vous avez rendu votre décision et que vous examinerez l’enregistrement. Cependant, je sais que l’enregistrement ne révèle pas toujours tout. Je sais que le député d’Edmonton—St. Albert a vu le député de Peterborough debout.

Dans cette affaire, l’enregistrement de son vote est plus important pour le député que pour quiconque d’autre. Ses électeurs savent qu’il est présent à la Chambre, comme nous tous; notre présence à la Chambre est seulement signalée quand nous votons ou ne votons pas. Il importe peu de savoir dans quel sens le vote a été inscrit. Pour ma part, je n’ai pas voté dans le même sens que le député de Peterborough.

C’est le privilège d’un député d’être présent et de représenter ses électeurs. Chaque vote doit être pris en compte, surtout quand un député se lève aussi vite que l’a fait le député de Peterborough.

Dean Del Mastro : Monsieur le Président, c’est la coutume à la Chambre de croire les députés sur parole et de supposer qu’ils disent vrai quand ils prennent la parole à la Chambre. Quand j’ai dit à la Chambre qu’en fait, j’étais debout pour voter et que je voulais être pris en compte comme les fois précédentes, je disais vrai.