Fraude électorale : le Parti vert met en ligne www.robogate.ca

Fraudbot 2011Elizabeth May, la chef du Parti vert du Canada et députée de Saanich—Gulf Islands, annonçait aujourd’hui le lancement par son parti d’un nouveau site Web conçu spécialement pour faire toute la lumière dans l’affaire Robogate sur le scandale des appels frauduleux.

« Robogate.ca est une tribune où les Canadiennes et les Canadiens peuvent partager leur expérience avec d’autres citoyennes et citoyens préoccupés par ce scandale et, dans certains cas, avec Élections Canada également », a dit May. « Nous voulons qu’il soit facile pour les électrices et les électeurs de dénoncer la situation et de porter plainte, afin que les tentatives systématiques visant à manipuler les résultats des élections soient étalées au grand jour. »

Robogate.ca permettra également aux gens d’observer les efforts déployés par Élections Canada, les partis de l’opposition, des citoyennes et des citoyens inquiets ainsi que les médias pour tenter de connaître la vérité derrière le sabotage des élections fédérales de 2011. Le site Web offre notamment les dernières nouvelles ainsi que des informations pertinentes à cette affaire.

Le site Web se veut également une vitrine pour le plaidoyer de Mme May en faveur du déclenchement d’une enquête publique approfondie et indépendante, qui a déjà rallié de nombreux appuis au sein de la population et auprès de différentes organisations.

« J’ignore qui a organisé ce stratagème, j’ignore qui a payé pour », a dit May aux manifestants réunis sur la Colline la semaine dernière pour dénoncer les appels frauduleux, « mais une chose est sûre : si nous ne déclenchons pas une enquête publique approfondie et indépendante, nous ne le saurons jamais. »

May a rappelé l’importance de déclencher une enquête publique dans cette affaire, beaucoup plus grave selon elle que le scandale des commandites sous le gouvernement libéral, qui avait pourtant donné lieu à une enquête : « Voler de l’argent, c’est mal. Voler le vote de quelqu’un, c’est encore pire. »

Le vaste stratagème des appels automatisés constitue une tentative systématique de s’approprier la démocratie.

« Cette attaque à l’encontre du droit des citoyennes et des citoyens à des élections libres, justes et entièrement démocratiques n’est pas une question partisane. Tous les partis devraient faire tout ce qu’ils peuvent pour exposer ces crimes », a dit May. « Tant et aussi longtemps que des doutes persisteront sur la légitimité de la majorité du gouvernement Harper, les Canadiennes et les Canadiens auront le sentiment de ne pas être gouvernés de manière démocratique. »