Loi sur le respect des collectivités

Elizabeth May:

Monsieur le Président, je voudrais premièrement féliciter mon voisin et ami de Victoria pour son excellent discours.

Voici ce qui me dérange dans le projet de loi C-2 depuis le début. C’est cette manière sournoise d’agir, en faisant semblant de vouloir respecter la décision de la Cour suprême alors que, toutes les dispositions du projet de loi convergent pour nous empêcher de nous conformer à ce que la Cour suprême a demandé au Parlement concernant le respect des droits protégés par la Charte et les données qui montrent les résultats obtenus par le centre InSite.

J’ai été présente aujourd’hui pendant tout le débat. Aucun député conservateur n’a défendu le projet de loi C-2 en invoquant sa raison d’être supposée, soit le respect des collectivités. Les interventions des conservateurs ont été conformes au motif réel du gouvernement: montrer que le centre InSite va à l’encontre de l’objectif poursuivi. Chacune de leur question vise à nous montrer qu’un centre comme InSite est forcément une manière d’encourager le trafic de stupéfiants et d’y participer.

Au cours de la journée, les conservateurs ont fait preuve d’honnêteté dans les questions qu’ils ont posées. Ce sont des questions qui montrent qu’ils ne veulent pas que le centre InSite puisse exister. Elles révèlent le but véritable du projet de loi C-2, qui est de s’opposer à l’existence des établissements utiles pour réduire les méfaits de la drogue.