Le plan d’action économique de 2013 (projet de loi C-60)

Elizabeth May : Monsieur le Président, le député a parlé des critiques formulées par les députés de ce côté-ci de la Chambre au sujet du traitement que l’actuel gouvernement conservateur réserve aux lois environnementales. Je veux lui faire remarquer, comme je l’ai souligné au député de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country, qu’il ne doit pas oublier que les progressistes-conservateurs John Fraser et Tom Siddon ont tous deux été ministre des Pêches et qu’ils ont très fortement critiqué l’éviscération de la Loi sur les pêches dans le projet de loi C-38. Les modifications prévues dans le projet de loi C-38 ne mèneront ni à une meilleure gestion des pêches ni à une meilleure protection des habitats, et même si nous nous réjouissons de voir qu’un financement minime est alloué à de petites ONG dans le cadre de partenariats de conservation, c’est nettement insuffisant, étant donné les coupes dans le domaine des sciences et de la protection des habitats.

Robert Sopuck : Monsieur le Président, j’appuie fermement les changements que le gouvernement a apportés à la Loi sur les pêches et aux lois environnementales.

Nous avons éliminé les dédoublements inutiles. La députée et ses collègues d’en face ne semblent pas reconnaître que, de nos jours, les promoteurs de projets et les entreprises intègrent les meilleures normes environnementales qui soient à leurs projets dès le début. Les processus environnementaux n’ont pas vraiment joué de rôle à cet égard. L’environnement continuera de s’améliorer grâce aux nouvelles lois environnementales mises de l’avant par notre gouvernement. La députée peut en être assurée.