Questions Orales – l’économie

Elizabeth May : Monsieur le Président, je m’inquiète du fait que les députés conservateurs qui parlent des récents propos tenus par le chef de l’opposition dénaturent ce qui est une notion bien connue en économie. Il ne devrait pas être si difficile de reconnaître que, depuis 2008, l’OCDE met en garde le Canada contre la distorsion de nos politiques en matière d’exploitation des ressources, parce que cela pourrait entraîner des répercussions inutiles qui pourraient mener à ce qu’on appelle le « syndrome hollandais ».

J’ai entendu dire que certains conservateurs avaient étudié en économie. Pourraient-ils expliquer à leurs collègues ce qu’on entend par « syndrome hollandais » et qu’il ne s’agit aucunement d’une insulte à une région du Canada? Il s’agit plutôt d’une notion économique valable, et nous devrions en discuter.

David Anderson : Monsieur le Président, nous savons tous que la députée et son parti seraient ravis que nous cessions d’exploiter les ressources du Canada. Il convient de noter que nous venons de connaître la plus forte augmentation du nombre d’emplois sur deux mois depuis des décennies. Elle devrait nous en féliciter.

Au moment précis où le député du NPD s’attaquait aux Canadiens de l’Ouest, il semble que les Canadiens n’étaient pas à l’écoute; ils étaient plutôt occupés à retourner au travail.

Quelque 58 000 emplois ont été créés le mois passé, et, du nombre, 24 000 ont été créés dans le secteur manufacturier dont le député parlait. L’opposition n’est pas atteinte du syndrome hollandais, mais plutôt du syndrome des pieds dans les plats.