Déclarations de députés – Farley Mowat

Elizabeth May: Monsieur le Président, je prends la parole afin de rendre hommage à mon ami Farley McGill Mowat.

Né le 12 mai 1921, il était, comme nous le savons tous, l’un des écrivains canadiens les plus talentueux. Il est l’auteur de plus d’une quarantaine de livres traduits en 52 langues et vendus à plus de 17 millions d’exemplaires. Cependant, si on ne met l’accent que sur son oeuvre littéraire, on risque de passer à côté des autres contributions qu’il a apportées à notre pays: son expérience au sein du Hasty P dans la terrible campagne sicilienne pendant la Seconde Guerre mondiale alors qu’il se rendait derrière les lignes ennemies pour organiser la distribution de nourriture destinée à des civils néerlandais affamés.

Il se faisait plus que toute autre chose un défenseur de la nature. Il militait pour l’environnement et, plus que cela, contre l’irresponsabilité, la cupidité et l’indifférence de l’humanité devant la destruction de notre seule planète. Qu’il soit écrit ceci sur son épitaphe: « Le cri du huard, le hurlement des loups et les voix humaines qui s’élèvent dans la population justifient que nous cessions la destruction de l’environnement. »

Que Dieu te bénisse, Farley.