Le budget

Elizabeth May : Monsieur le Président, je veux également féliciter le député d’Esquimalt—Juan de Fuca d’avoir été élu. Il se trouve que nous sommes voisins. Je suis donc ravie de le voir ici représenter ses électeurs.

Le député a-t-il eu l’occasion de regarder le tout dernier rapport du directeur parlementaire du budget? Les crédits d’impôt sont l’élément de dépenses principal du budget du gouvernement et celui qui augmente le plus rapidement. Comme le député l’a souligné avec raison, les crédits d’impôt de ce genre ne présentent aucun avantage pour les gens qui n’ont pas d’impôts à payer. Le député pourrait-il dire si, à son avis, nous devrions surveiller ce problème de plus près?

Randall Garrison : Monsieur le Président, je félicite la députée de sa victoire. Comme elle l’a dit, nous représentons des circonscriptions voisines. Ma circonscription compte de nombreuses municipalités, notamment celle de Saanich, que nous nous partageons. J’espère que, à l’avenir, je la rencontrerai lors des nombreux événements communautaires communs.

En ce qui concerne les crédits d’impôt — comme je l’ai mentionné —, le problème avec l’approche conservatrice, c’est qu’il s’agit de crédits d’impôt non remboursables. Dans ma circonscription, beaucoup de gens ont vraiment besoin d’aide, mais ces crédits d’impôt ne leur sont d’aucune aide, puisqu’ils sont non remboursables. Les pompiers volontaires, par exemple, prennent de grands risques et mettent continuellement leur vie en jeu pour le bien de leur collectivité, mais le gouvernement refuse néanmoins de leur accorder des crédits d’impôt remboursables.

Je préférerais nettement que notre système fiscal soit équitable et qu’il favorise la création d’emplois dans ma circonscription; de cette façon beaucoup moins de gens dépendraient des crédits d’impôt.